Bienvenue à toi, Ô lecteur, mon ami !

Bienvenue à toi, Ô lecteur, mon ami !

Depuis longtemps déjà, tu cherchais ta librairie. Tu cherchais, mais tu ne trouvais point.
Aujourd'hui c'est fait ! Eurêka ! Tu as trouvé.

Eureka fête le 8e Printemps Balkanique : deux belles soirées au programme !

Salut à toi, Ô Lecteur mon ami !

Le message qui suit va te parler de conjugaison grecque, d'un croate de Bosnie qui vit à Douarnenez, du printemps dans les Balkans et de l'explosion du Parthénon.
Ce message est à caractère publicitaire et vise à te faire acheter des livres (de bons livres !).
Ce message, d'une manière totalement dénuée de scrupules, vise également à t'inciter à fréquenter la librairie Eureka Street à Caen et à y dépenser ton argent durement acquis à la sueur de ton propre front.
L'auteur de ce message te remercie de l'attention que tu vas néanmoins porter à la lecture de ces quelques lignes.
Ce message n'est pas un poisson d'avril...

Eureka Street, (sans accent sur Eureka, normal, c'est de l'anglais) c'est d'abord le titre d'un roman de Robert McLiam Wilson que Bénédicte & moi avons adoré et qui nous a donné le nom de ta librairie préférée...Ok.

Mais eurêka c'est aussi la forme que prend le verbe grec antique EURISKO (découvrir-trouver) quand il est conjugué au passé composé et à la première personne du singulier, donc : "J'ai découvert - J'ai trouvé !".
Et ce mot, eurêka (avec l'accent dans ce cas-là), c'est ce que dit un (bon) libraire quand il découvre un bon livre !
Or donc, "eurêka !" Que ne l'ai-je dit et répété après avoir lu, il y a pile un an :
Sarajevo omnibus de Velibor Colic (Gallimard, 2012).

J'avais même chroniqué ce titre à l'occasion de notre soirée Romans de l'été en juillet 2012 : "Un de ces romans qui rendent plus humain, plus intelligent...Et drôle avec ça ! A lire absolument !" Et vous êtes une quarantaine de lecteurs à m'avoir fait confiance en achetant ce beau roman dans lequel l'auteur raconte l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand à Sarajevo le 28 juin 1914 à la façon d’un conteur oriental, mêlant habilement faits historiques et pures inventions.

Nous sommes donc très heureux de t'inviter, Ô Lecteur mon ami, à venir rencontrer Velibor Colic, le vendredi 12 avril à partir de 18h.(et non 19h30 comme il a été indiqué par erreur sur le programme papier)

Cette rencontre et la suivante (voir ci-dessous), sont organisées en partenariat avec l'ami Laurent Porée et son association Balkans Transit dans le cadre du 8e Printemps Balkanique, qui se déroule jusqu'au 21 avril dans toute la région Basse-Normandie.
Nous sommes également ravis de t'inviter à rencontrer : Christos Chryssopoulos 
le mercredi 17 avril à partir de 18h  (et non 19h30 comme il a été indiqué par erreur sur le programme papier)
 

Les deux derniers livres de Christos Chryssopoulos sont :
-un roman qui n'en est pas vraiment un, un objet littéraire singulier
qui propose à la Grèce contemporaine de se "détruire" pour mieux renaître des cendres de la crise économique et morale qu'elle traverse.
La Destruction du Parthénon (Actes Sud, 2012)

-et un essai sur la capacité d'un écrivain à se consacrer à la fiction quand la réalité est si violemment présente dans son quotidien :
de la difficulté d'écrire en temps de crise !
Une lampe entre les dents (Actes Sud, 2013)

Il sera donc question de la Grèce et de ses bouleversements.

Venez nombreux, tout cela promet d'être passionnant !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire